ClaireStreetArt [itw]

Claire Street Art

This interview is only avaiblable in French!


ClaireStreetArt nous a fait le plaisir de répondre à nos questions, en nous dévoilant quelques infos sur son travail.

StreetLove L’ARTISTE

Elle a voulu un nom d’artiste qui soit simple, sans vraiment parler de pseudo, c’est pour cela qu’elle a choisit son prénom suivi du domaine qu’elle explore, le street-art.
Elle intervient dans cet univers depuis maintenant 2 ans, alors qu’elle travaillait beaucoup aux beaux Arts en installation. Elle importait alors des images en 2D (grands dessins papier ou projection) dans des espaces en 3D (murs de chez elle, de l’école, des salles d’exposition…). « Le besoin de jouer avec les dimensions réelles qui m’entourent à toujours été une préoccupation dans mon travail. »
La rue a commencé à l’intéresser lorsqu’elle est revenue à Paris. Son espace intérieur s’est mis à lui manquer et puis la ville permet de multiples changements de décors, cela en permanence et l’interaction avec le public est immédiate.

C’est à 28 ans alors que ClaireStreetArt s’est lancée seule, mais toujours avec le soutien de ses proches pour l’aider à coller mais aussi pour poser en couple pour ses photos.

Claire est très active dans le milieu artistique, quand elle n’est pas dans le street-art, elle dessine, elle photographie

Claire Street Art

StreetLove L’ART

ClaireStreetArt tient particulièrement à fabriquer des images lisibles par tous, à véhiculer un message évident et universel qui ne s’adresse à aucun groupe de gens en particulier. « Il n’y a aucun signe caché, aucune référence à autre chose que ce qui est montré. Et puis il n’y a pas d’époque pour l’Amour. »
Cela implique tout le monde, à tout âge, dans toutes les villes, pour toujours.

Claire Street Art

Sa première œuvre posée dans la rue, Claire l’a faite avec une amie… Rien n’était au point, le papier était trop lourd, la colle trop liquide… mais tout de suite la réaction immédiate des passants l’a étonnée et l’a motivée !
Claire travaille à partir de collages de couples, plutôt taille réelle.
Jusque là, une cinquantaine d’œuvres ont vu le jour dans la rue, dans environ 5 villes en France.

En matière de technique, cela lui importe peu, elle préfère qu’on lui raconte une histoire en relation avec l’œuvre elle-même.

StreetLove LA TECHNIQUE

Elle n’a pas de supports de prédilection, peu lui importe. Elle choisit ses murs tout en se promenant, elle fait attention à leurs couleurs, leur matière et leurs emplacements (cachés ou exposés)…
Claire préfère donner de l’importance à la situation qu’elle va créer en collant plutôt ici qu’ailleurs… elle cherche également à élaborer rapidement l’idée d’un tableau : un couple, son décor et le lien de l’un à l’autre.
« Il faut que le jeu visuel et graphique fonctionne quelque soit le support. L’image finale pour moi tient du tout, de l’aller-retour entre image fixe et déplacement dans l’espace, du jeu entre la 2D et la 3D. »
En terme d’outils, Claire utilise son appareil photos, son ordinateur, du papier, de la peinture, une paire de ciseau, de la colle… et en 3 minutes seulement, hop une œuvre est apposée sur un mur !

Claire Street Art

StreetLove LE FUN

ClaireStreetArt n’a pas de couleurs favorites, elle les aime toutes!
Elle garde un souvenir photo de chaque œuvre qu’elle pose, « la photo est aussi importante dans mon travail que l’installation elle-même. »
Quand on parle musique, elle nous répond : « Aussi bien un bon rock, qu’une electro qui tabasse, qu’un rap qui envoie!!! et même un piano classique seul… »
3 choses qu’elle adore : le soleil, la fête et l’éclair au café
3 choses qu’elle déteste : le café, la pluie et les araignées !

Claire Street Art

Un prochain RDV à nous communiquer ? « Dans Paris, mais je ne sais pas encore où… »
Un petit message pour StreetLove : « Merci pour cette interview, c’est rigolo! »

8 commentaires

  1. sheily a dit :

    Encore une artiste que je ne connaissais pas. Merci!

    1. Driiine a dit :

      Avec plaisir Sheily !

  2. Je ne connaissais que ses collages et voilà que maintenant j’en sais un peu plus sur elle ! Merci StreetLove !

    1. Driiine a dit :

      Avec plaisir!
      Et à ce sujet, ClaireStreetArt expose en ce moment ses photographies au Carpe Diem Café (quartier des Halles à Paris) jusqu’au 22 janvier 2011.
      J’y suis allée faire un tour, c’est différent de son travail de street-artiste, ça vaut la visite 🙂

  3. Pour info, ClaireStreetArt a eu également trois couples qui ont été collés en 2009 à Sao Paulo et Salvador de Bahia, puis deux autres en 2010 à Sao Paulo dans le cadre du projet street art without borders (à découvrir sur Flickr)

    1. Driiine a dit :

      Merci pour ta visite !

  4. Le travail de Claire est super ! De la sensualité, de l’érotisme, de l’imagination, de la mise en scène et surtout, des formes et des couleurs !!! Venez découvrir l’art de ClaireStreetArt à la boutique paris-Mythique, ou sur http://www.paris-myhtique.fr, dans la Butte aux Cailles à Paris. Des collages dans les rues aux stickers en boutique, une ballade très romantique !

  5. 100driiine a dit :

    Le RDV est pris, à très viiite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *